Qui possède le Crisnac
peut prétendre être entendu de l'Anachrone


L'Anachrone • Volume 1 : Le CrisnacExtrait

Quelque part dans les marécages
de Ganat’Ron,
tout près du Passage Est.
Quatrième Niveau.

INTRODUCTION

Le cliquetis des étoilards contre sa ceinture rythmait la progression de l’homme et de sa monture. De temps à autre, celui-ci se penchait pour flatter l’animal, caressait ses naseaux d’un geste chaleureux. L’obscurité était tombée depuis plusieurs heures et l’homme haïssait cet endroit. Les muscles du gnarc se tendaient nerveusement entre ses genoux, accompagnant un léger frisson qui n’existait pas auparavant. L’animal, lui non plus, n’appréciait ni la boue, ni les racines démesurées qui entravaient leur progression. Aussi loin que fouillait le regard de l’homme, jamais le ciel étoilé n’était apparu entre la végétation grotesque, obscure et abjecte. Ils étaient entrés dans les marécages à la tombée de la nuit et évoluaient depuis entre les masses difformes et noueuses, accompagnés par le clapot des sabots. Le cavalier baissait la tête un peu au hasard, devinant au dernier moment les obstacles qui surgissaient et frappaient son heaume.
Des légendes couraient sur ces marécages et c’est porté par la panique qu’il avait piqué les flancs de sa monture afin qu’elle se décide enfin à s’y engager. Après ces longues heures d’un silence entrecoupé de craquements et de bruissements, il s’attendait presque à voir surgir devant lui le spectre d’un cavalier perdu tout comme lui, condamné à errer en ces lieux pour l’éternité. Mais il ne parvenait pas à regretter son choix : en faisant face aux cavaliers du Sorcier Pourpre, il serait déjà la proie des vers de vase. De plus, il lui fallait au prix de sa vie, conserver sa légère avance. Même si les cavaliers du Sorcier Pourpre et leur monture ne dormaient ni se reposaient, il avait réussi jusqu’à présent à leur échapper.
Il lui fallait atteindre le Passage.
Tableu Naï gardait confiance. Sur le flanc de sa ceinture battait la plus fabuleuse épée forgée dans le Royaume des Deux Nuits. En ravissant l’Anachrone, non seulement il avait accompli l’exploit qui enflammerait les mémoires de nombreuses générations, mais il remettait en question tous les univers des Sept Niveaux.
Par sa seule aura, l’objet stimulait son esprit, insufflait à ses muscles une énergie quasi inépuisable.
Et tandis qu’ils progressaient dans le ventre d’une végétation malade et insondable, il se souvint.
...Il se souvint de ce qui l’avait amené ici, de sa fuite éperdue, des conseils du vieux Mage. C’est alors qu’il s’aperçut qu’il allait vers bien pire que ce qu’il avait déjà affronté.

Expédié sous 4 à 8 jours chez www.fnac.com
12,83 € au lieu de 13,50 €
pour le commander, cliquez ICI